Sortie géologie à Saint-Quay-Portrieux

Nous étions une vingtaine à nous mettre dans les pas de Michel Guillaume, géologue de VIVARMOR, pour ouvrir les yeux et remarquer la particularité géologique de notre environnement quotidien. En effet, cette année, il nous a initié aux roches de Saint-Quay. Nous avons donc longé le littoral de la plage de la Grève Noire à celle de Pors-es-Leu.

La roche de type gabbro-diorite d’environ 565 millions d’années est encaissée par la formation sédimentaire de Binic, datée de 580 millions d’années. La diorite de la famille granitique est une magmatique grenue sombre mais jaunissant quand elle est altérée.

Sur la plage de la Grève noire, le sable dense et lourd contient de l’ilménite et de la magnétite . Michel, avec un aimant, retient la magnétite : tout le monde comprendra la spécificité du sable de Saint-Quay!

Plage du Chatelet, les galets de diorite et de gabbro subissent une altération accentuée par les cassures, que l’eau comble de minéraux de diverses couleurs. C’est ainsi que les rochers présentent des nervures vertes d’épidote, de chlorite, rouges d’hématite(Fe2O3). Ce sont les cassures qui déterminent le paysage.

Plage de La Comtesse, nous observons le limon du profil de l’île, qui s’est trouvée séparée du fait de la friabilité de la roche. Dans les rochers, on distingue quelques enclaves de gabbro. Le gabbro foncé est basique, riche de minéraux ferrugineux. Mais dans l’ensemble, la plage est de sable noir comme la plage de la Grève noire.

La plage de Pors-es-Leu est une zone de contact entre la diorite de Saint-Quay et la formation de Binic. Nous y trouvons des conglomérats récents mais aussi des roches de métamorphisme de contact qui, refroidies à une dizaine de kilomètres de profondeur donnent des schistes de formation plus ou moins poussée  allant de la cornéenne au paragneiss, reconnaissable à ses lamelles claires.

C’était une reprise de notre association bien agréable. Toujours plus intelligents de jour en jour, nous sommes heureux de nous revoir. Merci à nos organisateurs de résister au covid-19

Commentaire de Joelle RAULIN

Cliquez sur les flèches ou les chiffres pour découvrir toutes les photos

Sortie Parfond du Gouet ( Viaduc de la Percée)- Tournemine

 

 

 

 

 

 

                                                  Cliquez 1 et 2 fois pour agrandir les photos

Lundi 14 septembre, reprise de la marche du lundi.

Henri le président et Marie-Françoise nous ont proposé, le Parfond du Gouet (Viaduc de la Percée).
Deux parcours de 5 et 10 Kms.

Le viaduc du Parfond du Gouet ou viaduc de la Percée, mis en service en 1904, a été construit par Louis Auguste Harel de La Noé pour les chemins de fer des Côtes du Nord et a été utilisé jusqu’en 1956.
Il a été rénové en 2010 pour permettre la circulation des piétons et des cyclistes.
Situé en limite des communes de Plérin et Pordic, il permettait à la ligne du réseau départemental à l’époque, de franchir la vallée du même nom.
Temps superbe et une chaleur plus qu’estivale, 34 personnes au lieu du rendez-vous.
Dépose des voitures au lieu-dit de St Halory, puis début de la randonnée.
Traversée du Gouet par le viaduc de la Percée, ce dernier de 124 m de long, 34 m de hauteur est composé de 13 arches.
Ensuite descente le long du Gouet jusqu’à la plage de Tournemine, très grande et belle plage jouxtant la plage des Rosaires.

 

 

 

 

 

 

Puis remontée par l’autre rive (très petit cours d’eau) avec une vue imprenable du pied du viaduc, pour ensuite rejoindre nos véhicules.
Paysages époustouflants, agréables moments partagés, un superbe après-midi et de beaux souvenirs.
Un grand merci à Henri, Marie-Françoise et tous les randonneurs.

Le commentaire est de Marie-Claude Leclere

Cliquez sur les chiffres ou les flèches  pour voir toutes les photos

 

Rando Fontaines et Lavoirs

 

                                                           Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Ce lundi 13 juillet, nous étions partis à la découverte des fontaines et lavoirs de St Ké, grâce aux soins de quelques généreux bénévoles. Nous avons pu les admirer, ils nous permettent de rendre hommage à ces « laveuses » d’un passé pas si lointain.

Nous sommes partis du parc de la Duchesse Anne où serpente le ru « la Marquaise »

Guidés par Patrick Lapeyre, nous avons emprunté le GR34 vers la pointe de L’Isnain, (superbe point de vue), la fontaine Saint-Quay et celle de « Fonteny » où Joël allait remplir ses seaux pour les besoins de sa famille.

Nous poursuivons vers Kertugal et son lavoir de « Porcuro ».

Sur notre chemin, avant de croiser la jolie Chapelle Notre Dame de la Garde, nous avons traversé le parc des druides.

Puis le Moulin Saint Michel (tout triste de ne pas pouvoir se faire visiter cette année). Ensuite nous avons continué vers le petit lavoir de la « Berzéoué », qui est aussi un abreuvoir.

Nous fermons la boucle par le lavoir de « Merle » tout en haut du Parc de la Duchesse Anne, et pour les plus courageux, direction le Portrieux pour la fontaine et le lavoir de la « Barrique ».

Merci à tous ces amoureux du patrimoine qui l’entretiennent et le mettent en valeur.

Ce fut une belle promenade ! 

Rolande.                                                         

L’Amicale du Moulin a programmé d’autres lundis cet été (20 et 27 juillet et 3 et 10 août) dans le respect des règles sanitaires prévues pour le covid-19 :

  • Marche d’environ 6kms (circuit court) ou 8 kms, commentée par Patrick LAPEYRE
  • RDV devant l’OFFICE de TOURISME pour départ à 15 heures
  • Gratuit

                                                               o-o-o-o-o-o-o-o

                                           Et aussi

Le  mardi 21 juillet après-midi, les ailes du moulin Saint Michel seront mises au vent et s’animeront pour vérifier le bon fonctionnement du mécanisme mais il restera fermé pour cause de covid-19.

                                              Cliquez sur les flèches pour faire défiler le diaporama

Voeux de l’Amicale du Moulin Saint-Michel 2020

Cliquez  sur  l’image une ou deux fois pour l’agrandir

Cette année 2019 a encore été riche en événements : Voyages, concerts, randonnées, conférences, sorties, nettoyages des lavoirs etc…

Notre moulin a bien tourné et mérite toute notre attention afin de conserver notre beau patrimoine.

Nous avons été très heureux d’accueillir  de nombreux nouveaux adhérents qui se sont tout de suite parfaitement intégrés à notre équipe.

Un grand merci à tous  nos bénévoles qui se donnent tous, de tout leur coeur à l’animation et la continuité de notre Association

                                                         o-o-o-o-o-o-o-o

Nous présentons à tous nos adhérents et futurs adhérents nos meilleurs voeux de santé, bonheur, prospérité pour l’année 2020.

Nous espérons que 2020 sera encore une année de convivialité et d’amitié avec un programme d’activités très chargé.

Consultez notre agenda 2020 sur notre site , et nous espérons que vous serez des nôtres dans nos diverses actions, divertissements et participations à la vie de notre “Amicale du Moulin Saint-Michel “

 

                                                                                          Votre Président

                                                                                          Henri HYDRIO

Sortie Marche commentée pour le Téléthon : Ile de la Comtesse,Sémaphore…..

Le mardi 26 novembre 2019

Sortie spéciale téléthon -visite du petit patrimoine côté GR 34 env.3 km, RDV place de Verdun pour un départ à 14h (venir bien chaussés)

Avec la participation des Amis de Saint-Quay

Île de la Comtesse : histoire, étude de l’aménagement futur avec les coccolithes (collectif d’architectes du paysage basé à Saint Brieuc) mandaté par la mairie pour y réfléchir avec les quinocéens.

– Plantes de senteur                                       

– Sémaphore avec Edmond Camuzard.

– Evocation du Commandant MALBERT

Autres découvertes

 

 

 

 

 

 

 

Participation : 5 € au profit du téléthon

Ouvert à tous .

Sortie géologie à l’îlot Saint-Michel les Hôpitaux

Cliquez une fois sur les photos pour les agrandir

 

 

 

 

 

 

Lundi 28 octobre 2019 : une quinzaine d’inconditionnels répondait à l’appel du colonel pour une expédition dans l’Ordovicien du port des Hôpitaux, période géologique où se sont formées au pôle sud les roches ciblées. Alain nous fait remarquer qu’on se croirait au pôle nord!

Embusqués sous nos capuchons de pluie, nous nous échauffons le temps d’une petite marche de 5,5kms, contrecarrée par une abondance d’eau qui nous empêche de passer le gué repéré lors des reconnaissances. Nous nous replions sur la plage et finissons notre entraînement dans les sables imbibés.

 

 

 

 

 

 

Un abri avait été judicieusement prévu (c’était le plan B) pour que nous nous restaurions à chaud et à sec.

 

 

 

 

Enfin, nous passons aux choses sérieuses en accueillant Michel Guillaume pour faire l’assaut de l’îlot de Saint-Michel, profitant d’un sillon de galets confectionné par les courants marins : montée de 500 mètres sur un tapis rocailleux multicolore sublimé par la pluie.

Là-haut, nous attendait un paysage marin enrobé de brume mystérieuse comme seule la lumière bretonne sait le faire. A partir des pierres de la Chapelle, un petit cours de géologie complète la démarche : repère des caps environnants, différenciation entre les grès de Fréhel et d’Erquy, reconnaissance de filons de dolérite séparant les carrières d’extraction du grès, observation de recoupements de stratification…

                                     Grès  d’Erquy                          Grès de Fréhel

Comme dit Henri, nous étions en fin de journée, un peu plus intelligents qu’au matin, malgré le lessivage pluvial.

Commentaire de Joëlle RAULIN

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les photos

Admirable visite de la Maison Saint-Yves et balade au viaduc de Douvenant, les cabanons du Valais et la Tour de Cesson

 

Nous étions une trentaine, ce lundi 7 octobre, à visiter l’évêché de Saint-Brieuc, aménagé en 2017 à  partir de l’ancien séminaire ( 1926-1969).

 

 

 

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Jolie bâtisse initiale avec un clocher coquet, aménagement symbolique très intéressant, et ouverture généreuse sur le quartier populaire de Cesson. A l’intérieur, un certain nombre d’objets et d’oeuvres artistiques appartenant aux générations précédentes sont exposés au public telles que les tapisseries de Xavier de Langlais qui décoraient l’ancien séminaire.

 

 

 

 

 

 

Mais le clou de la visite était la chapelle Saint-Yves, classée, Art Déco inspiration bretonne où notre charmante guide férue de son sujet nous a longuement expliqué l’intention des concepteurs en détaillant le sens symbolique des objets décoratifs, de la peinture “à fresco” de Lefort, des mosaïques (chapiteaux d’Odorico), de la grille faite d’un seul tenant(chevillée)…

 

 

 

 

 

 

La tête bien pleine, Henri avait hâte de rattraper le temps dépassé en se dégourdissant les jambes durant une promenade de 6 kms, du milieu urbain jusqu’à la mer, passant parmi les fougères sous le viaduc de Douvenant, traversant les cabanons de Valais, longeant la Tour de Cesson et rejoignant notre voiture. Cette fin de parcours a été agrémentée pour quelques chanceux d’un petit topo d’histoire d’Edmond.

COOL! comme disent les jeunes.

Commentaire de Joelle RAULIN

Diaporama automatique ou avec les flèches

Programme Octobre 2019 Amicale du Moulin

Lundi 7 Octobre 2019 : Sortie à Saint-Brieuc.  Rendez-vous: Place de Verdun à Saint-Quay-Portrieux pour départ à  13H30 en co-voiturage.

Pour ceux qui se rendent en direct, rendez-vous à 14 H à la Chapelle de la Maison Saint-Yves : 81, rue Mathurin MEHEUT. 22000 Saint-Brieuc, pour la visite guidée.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Après la visite petite randonnée d’environ 6 Kms pour les plus vaillants au Viaduc de Doudevant construit par Louis Harel De La Noë , “Les cabanons du Valais” et la Tour de Cesson

 

Vendredi 18 octobre  à 19 heures au Kasino de St-Kè

  • Repas-concert : 25 euros – ouvert à tous – Animation ” Le Groupe John KENNY”

Réservation  auprès de Henri HYDRIO : Tel. 02.96.70.50.04 – Email : henri.hydrio@orange.fr

(chèque à l’ordre de Henri HYDRIO)

Lundi 28 octobreSortie géologique

  • RDV à 8 heures 30 – Place de Verdun
  • Le matin marche entre 5 à 6 Kms autour des Sables d’Or
  • Pique-nique vers 12 heures
  • RDV à 13 h – parking de l’Ilot Saint Michel avec Michel Guillaume pour la sortie géologique vers l’Ilot Saint Michel ( Grande marée)   

 

Randonnée Fontaines et Lavoirs du 16.09.2019

Cliquez sur les photos pour les agrandir ( 2 clics encore + grand)



 

 

 

 

 

 

Ce lundi, le groupe de marche de l’Amicale du Moulin, a fait sa rentrée avec une balade autour des fontaines et lavoirs de St Ké, une partie de notre petit patrimoine.

Une quarantaine de participants étaient au rendez-vous habituel, place de Verdun à 14h.

Le lavoir de la Bourgade, disparu comme bien d’autres …. Suite à l’apparition des machines à laver, mais il nous reste encore quelques témoins et témoignages de ce passé pas si lointain des années 50-60.

Quelques-uns d’entre-nous les entretiennent et les surveillent dont Patrick et Joël.

Un arrêt à la Fontaine St Ké nous a permis d’évoquer l’arrivée de notre Saint patron puis à la fontaine Fonteny où le lavoir a disparu et qui était le point d’eau de quartier.

A Kertugal, le lavoir de Porcuro a fait l’admiration de tous, bien que difficile à découvrir dans son écrin de verdure.

Un passage par le tertre des druides où de nombreuses questions sans réponses ont fusées, devant cet amoncellement de rochers, pour atteindre le lavoir de la Berzéoué  par des petits chemins plus ou moins bien entretenus.

Le lavoir de Merle enclavé par de nouvelles habitations, est lui bien visible.

A ce niveau, quelques irréductibles ont atteint à l’entrée du Portrieux, le lavoir de la Barrique.

Les autres ont traversé le parc de la Duchesse Anne pour terminer la boucle.

Cette rando a permis à certains de faire connaissance et de se retrouver après les vacances afin de poursuivre notre cycle de sorties.

 

En passant par la baie de Launay “mal nommé” (entre Paimpol et L’Arcouest) ce 4 mai 2019.

Commentaire réalisé par Martine RUDEAULT

Cliquez sur les photos pour les agrandir 

Ce matin, au départ de St Ké, notre ciel breton s’était teinté de toutes les nuances de gris et la pluie nous accueillait à la baie, mais à cœur vaillant, rien d’impossible, aussi nous partîmes vers 10 H, sous la houlette d’Henri et Marie-Françoise, pour notre balade le long de la mer.

Le GR nous conduit à la pointe de la Trinité (d’où nous apercevons l’Arcouest et « la maison de la Pointe » (Liliane Bettencourt), au village de Pors Even et enfin à la superbe chapelle de PERROS HAMON où nous attend Mme Lepage, 91 ans, qui nous apprendra que cette visite commentée avec ferveur, sera sa dernière.

Celle-ci fut construite en 1198 par le comte Alain d’Avaugour et elle fut occupée par les moines prémontrés jusqu’à la Révolution. Cette chapelle fut agrandie et remaniée vers 1770 à partir des pierres de la 3ème chapelle de la Trinité pour acquérir l’aspect qu’elle présente aujourd’hui, avec sa voûte et son porche latéral qui abrite les derniers “mémoires” authentiques, (plaques érigées par les familles en mémoire de leurs morts disparus en mer)

Sur la très belle statue de la vierge sont sculptées des nattes (statue du 16 ème siècle)

Etant classée par les Beaux-Arts, l’autel de style florentin, est doré à l’or fin

Le retable du maître-autel date de la fin du 17ème siècle. Le vitrail qui commémore le sauvetage des 36 marins du « Ville du Havre » est de la première moitié du siècle dernier.

De 1852 à 1935, la pêche à la morue a fait payer un très lourd tribut à la population locale (2000 marins et 120 goélettes) mais parallèlement a entrainé un essor commercial très important. Elle fut appelée « la chapelle des naufragés » par Pierre Loti en 1884 et « la croix éloignée » devient « la croix des veuves »

Mme Lepage nous apprend, également, que Liliane Bettencourt a apporté sa contribution financière au village et aux travaux de la chapelle (1985) et que Pierre Loti fut l’instigateur des pensions données aux veuves de marins.

Lorsque nous repartons, pique-niquer à la réserve Lapicque, le soleil tente de percer les nuages ! c’est bon signe…

Nous nous installons, à l’abri, dans la maison » Notéric « construite en 1904 par le papa de Paule (Augustin Lapicque, chacun avait apporté qui son sandwich, qui sa salade ; certaines nous ont même apporté des desserts !

Il faut savoir que Paule (1909-2001) était sensibilisée à la suite de son père à la protection des milieux naturels et persuadée du bien fondé d’un retour d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Cet ensemble bâti et les 11 hectares de milieux naturels constituent la propriété, que Paule Lapicque lèguera en 2001 à l’association « Bretagne Vivante » et qui a pris le nom de « réserve Paule Lapicque ». Les dispositions de cette donation, acceptée en 2004, encadrent le projet de valorisation du site, à savoir : protection, étude des milieux constituant la réserve et éducation à l’environnement. Les bâtiments permettent l’accueil des publics. La section ‘Trégor-Goëlo’ ‘Bretagne Vivante’ gère le projet avec une équipe bénévole de scientifiques (naturalistes, biologistes, géographes) et d’animateurs-nature.

Le soleil est revenu ! En attendant Guy Chazelle pour son récital de piano, nous admirons ce paysage d’une rare beauté avec ses points de vue sur la baie, l’Ile St Riom et ses îlots. Et nous visitons le jardin potager :  plantes aromatiques, belles salades, pieds d’artichauts, pommes de terre, échalotes, consoude ; il y a même une mini mare avec des petits tritons.

Cliquez sur ce lien ci-dessous pour écouter un extrait du concert :

https://drive.google.com/file/d/1zExPzTg7nqq_9RRi44Md4gZF-MB7RwWA/view?usp=sharing

Le récital de piano fut un régal pour nos oreilles : il a interprété Mozart, Fauré, Debussy et Schubert avec un talent remarquable ; il a su nous emporter tantôt vers la mélancolie, la joie et le rêve. Merci à lui pour ces moments intenses qui ont été suivis par un petit goûter fort sympathique.

Nous sommes partis de nouveau avec Henri, pour une marche vers Sorbonne-Plage, endroit ainsi appelé, car plusieurs de ces personnalités étaient professeurs à la Sorbonne.

Sur la façade de cette pointe donnant sur l’anse, se trouvent un certain nombre de maisons appartenant (ou ayant appartenu) à des scientifiques ou intellectuels français qui s’y installèrent à partir du début du XXe siècle, tels que Louis Lapicque (pionner de la neurologie), Charles Seignobos, Jean Perrin, Marie Curie, Irène Joliot-Curie, Jean Zay, Victor Auger, Pierre Auger ou Georges Pagès.

Henri connait l’histoire de chacune de ces maisons

Nous nous quitterons sous un grand soleil devant cette magnifique baie et sa mer bleu turquoise.

 

 

Cliquez sur les flèches  pour voir toutes les photos.

A bientôt Henri et Marie-Françoise et merci pour tout.