Marche du lundi 24 Mars 2014

[marche organisée par Guy Morvan, avec une trentaine de marcheurs venus de Grâces]
Départ 14h 15 du tertre du moulin Saint-Michel à Saint-Quay-Portrieux. Traverser la route de Paimpol, prendre à gauche rue du commandant Charcot, passer devant l’école hôtelière, prendre le chemin à droite après le lycée, contourner le parc des Druides, prendre le chemin de Porcuro jusqu’au boulevard du littoral, longer la route sur 500 m avant de prendre à droite vers la pointe du Romeur.
Suivre le GR 34 jusqu’au sémaphore.
Rejoindre le parc de la Duchesse Anne par le Casino et la place de Verdun, traverser la route de Paimpol pour se retrouver au moulin vers 16 heures. Visite du moulin, démonstration de mouture avant de prendre le verre de l’amitié.

Activités 2014

edito

En ce début d’année, après avoir fêté la “Belle-Meunière” 2014, Yvette   Camuzard, nous nous préparons à de nouvelles  activités  avec  le  Moulin  et  l’animation  de  notre  environnement  (fêtes,  visites,  marches,  concerts, conférences…).

Chacun d’entre nous a des gènes d’égoïsme et de générosité. Au Moulin, nous essayons de cultiver l’altruisme et le don de soi : ça n’est pas toujours facile et ça obère parfois notre liberté, mais que de satisfactions de travailler ensemble aux mêmes objectifs et au même but : préserver notre environnement, faire vivre notre petit patrimoine, animer notre ville.

HH

L’agenda des activités 2014 vient d’être mis à jour, vous le trouverez sous l’onglet “Agenda 2014”, au-dessus du bandeau de tête.

L’amicale du moulin vient d’éditer une plaquette, consacrée aux activités prévues en 2014, au bilan des activités de l’année 2013 et aux algues.

DR

Le mot du président

Chers amis du Moulin,

En ce début d’année, après avoir fêté la « Belle-Meunière » 2014, Yvette Camuzard, nous nous préparons à de nouvelles activités avec le Moulin et l’animation de notre environnement (fêtes, visites, marches, concerts, conférences…)
Chacun d’entre nous a des gènes d’égoïsme et de générosité. Au Moulin, nous essayons de cultiver l’altruisme et le don de soi : cela n’est pas toujours facile et nous prive d’espace de liberté, mais que de satisfactions de travailler ensemble pour des objectifs et avoir un but commun : préserver notre environnement, faire vivre notre petit patrimoine, animer notre ville. Cela procure de l’estime en nous-mêmes.
La « Belle Meunière » symbolise notre action.
Yvette CAMUZARD travaille, avec d’autres du Moulin, dans l’ombre en toute discrétion et dévouement, sans chercher un intérêt particulier.
Yvette est mise en lumière par notre élection.

Henri Hydrio

Belle meunière : les photos d’Hélène

Le tablier de Grand’mère

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère?
(texte lu par Marie-Françoise Hydrio à la belle meunière)

Le principal usage du tablier de Grand-Mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :
– Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau .
– Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.
– Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les œufs fêlés qui finissaient dans le fourneau .
– Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des enfants timides.
– Et quand le temps était frais, Grand Mère s’en emmitouflait les bras .
– Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet , agité au dessus du feu de bois.
– C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine .
– Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes ;
après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.
– En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l’arbre.
– Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.
– A l’heure de servir le repas, Grand Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu’ils devaient passer à table .
– Grand’ Mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse. De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.
Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.
En souvenir de nos grands-mères, envoyez cette histoire à ceux qui savent , et à ceux qui pourront apprécier :
“L’histoire du tablier de Grand-Mère”

Belle meunière 2014

2014-01-11 18.01.31R
Intronisation d’Yvette Camuzard (à droite) “belle meunière 2014”, par Marie-Françoise Hydrio, Martine Barreau conserve son tablier et son titre de belle meunière 2013.

Hivernage du moulin (14 novembre 2013)

Pourquoi entretenir le moulin en ce mois de novembre ? Alors qu’il est à l’arrêt.
Un moulin ne reste pas inerte, hormis les murs et les planchers, toutes les autres parties sont en mouvement : Le toit tourne pour la mise au vent des ailes, ainsi que les ailes, le rouet, la lanterne, les meules, la bluterie. Cette mécanique est solide et fragile à la fois. Les pièces qui tournent ou qui frottent s’usent, sans parler des chocs dus aux coups de vent soudains et violents. Il faut tout contrôler, nettoyer, graisser…
L’équipe des ailes a rhabillé les meules
L’équipe des ailes met à profit cette période creuse de l’année pour accomplir une grande révision au cours de laquelle la lanterne (300kg) et les meules (600kg) sont démontées et contrôlées. Grâce à ces opérations le moulin tourne et régale les visiteurs tout l’été sans incident majeur.
Aujourd’hui les meuniers ont procédé au rhabillage des meules : l’opération consiste à recreuser les rayons des meules pour permettre l’écoulement de la farine lors du broyage. Cette opération délicate, autrefois réalisée avec un marteau à piquer, est aujourd’hui effectuée au marteau burineur.
Le moulin est maintenant prêt à affronter l’hiver et à tourner au printemps prochain.

Hissage au palan de la lanterne et du gros fer, pour dégager la meule tournante.

Levage de la meule tournante grâce à la levée (potence équipée de deux bras en acier)

Rhabillage de la meule dormante au marteau burineur

le dernier jeudi

2013-08-29 14.37.5680 personnes sont venues visiter le moulin le jeudi 29 août, dernière après-midi porte ouverte de l’été. Les meuniers (Bernard et Denis) en équipe réduite se sont réjouis que le vent ait soufflé tout l’après-midi face aux ailes, car à deux personnes il aurait été difficile de les tourner.

Martine a assuré les visites guidées pendant que Dominique tenait la boutique.

2013-08-29 17.15.08

80 personnes sont venues visiter le moulin le jeudi 29 août, dernière après-midi porte ouverte de l’été. Les meuniers (Bernard et Denis) en équipe réduite se sont réjouis que le vent ait soufflé tout l’après-midi face aux ailes, car à deux personnes il aurait été difficile de les tourner.

Martine a assuré les visites guidées pendant que Dominique tenait la boutique.

Et à la fin de l’après-midi, tout le monde avait le sourire.