Visite de Fort La Latte, Randonnée sur le GR34 jusqu’au Cap Fréhel, Géologie.

Commentaire de Charlotte

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Après un week-end de tempête, le ciel s’est montré clément pour notre sortie géologique du lundi 8 octobre.

Le Colonel, remplaçant au pied levé M. Guillaume (hélas souffrant, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement) a évoqué les différentes roches que l’on peut trouver en Bretagne, dont la plus dure, une roche noire issue d’un magma, la diorite, à ne pas confondre avec le gabbro.

Sur le chemin qui nous mena au « Fort La Latte », nous avons pu admirer un étonnant menhir baptisé « doigt de Gargantua ».  

Impressionnant ce château fort moyenâgeux et défensif. Une fois passé le pont-levis, sous la herse, nous arrivons dans la fort jolie cour de ce château bâti entre le XIII et XVI siècle par une très ancienne famille bretonne, les Goyon.

En 1597, un délégué du Duc de Mercoeur nommé Saint-Laurent, l’assiégea et l’assaillit. Le château fut démantelé, pillé, ravagé, incendié. Seul le donjon résista.

C’est à un château en ruine que s’intéressa le sieur Garengeau, chargé de fortifier la Côte pour la défense de Saint-Malo. Le château fut transformé en conséquence avec l’accord des Matignon entre 1690 et 1715. On lui doit en grande partie l’aspect que nous lui connaissons.

Puis Il fut question du redoutable four à rougir les boulets, de mâchicoulis, d’oubliettes, de latrines, d’arbalètes, de couleuvrines (petits canons transportables), d’armes d’hast (armes pourvues d’un long manche comme une lance) sans oublier un joli petit jardin médiéval.

Le site servit à différents tournages de films dont « Les Vikings »

Au cours du XIXème siècle, il fut peu à peu abandonné.  La Famille Joüon des Longrais en fit l’acquisition, le restaura en 1931 et l’ouvrit aux visites.

Après cette fort intéressante visite, le déjeuner fut animé, joyeux, à l’ombre des grands pins. Yves poussa la chansonnette reprise en cœur par nous tous.

 

C’est en traversant la lande de bruyères, que nous atteignîmes le Cap Fréhel aux falaises de schiste et de grès rose, face à l’immensité de la mer aux tons bleu vert ce jour là, sa superbe vue sur le Fort La Latte, et toujours sous un grand ciel bleu.

Le musée de la géologie spécialement ouvert à la demande préalable du Président fut également très instructif.

Un grand merci à Henri et Marie-Françoise pour cette inoubliable journée.

Cliquez sur les points ou les flèches pour visionner toutes les photos.