Plougrescant : journée de marche du 16 septembre 2013

Lundi 16 septembre 2013, le club de marche a organisé la première randonnée de l’année autour de Plougrescant : 16 personnes y ont participé.

plougrescant

Nous avons commencé par une visite guidée de la chapelle de Saint-Gonéry (1) http://www.plougrescant.fr/spip.php?article47.
Marc Ponsonnet, membre de l’association des amis de la chapelle a commenté ce monument, et a même obtenu la permission de nous faire visiter une partie de ce monument qui est actuellement en travaux. Cette association a édité un ouvrage sur la chapelle :
http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/treguier/plougrescant/les-amis-de-la-chapelle-saint-gonery-une-brochure-editee-10-02-2012-1596443.php
Nous sommes ensuite descendus à Ralévy (6), sur la côte ouest, à travers champs et chemins, en essuyant quelques averses vite séchées par le vent, et la promenade s’est poursuivie le long de la côte : Rojo Wenn, Porz Scaff (5)et le rocher de Napoléon, puis la lande où a été tournée une partie du film de Jean-Pierre Genet Un long dimanche de fiançailles en 2004. Nous avons pique-niqué à Poull Stripo (la mare aux tripes ?) à l’abri des rochers, mais sous le soleil ! Une bonne averse et un bon coup de vent, puis nous avons pu admirer l’écume dans le gouffre (4) de Castel-Meur (‘le grand château, mot qui désigne souvent en breton de grands rochers). Peut-on ajouter que certain(e)s n’étaient pas rassuré(e)s en escaladant les rochers ?
Nous sommes ensuite allés jusqu’à la Pointe du Château (3) (sans château, mais avec des rochers !), la partie la plus septentrionale de la Bretagne. Puis Porz Bugale (le port des enfants, ou des bergers), Porz Hir (le long port), le Castel (toujours des châteaux !), où Lucien a joué de l’accordéon avec accompagnement de taille-haie ; malgré ses efforts, il n’a pas réussi à faire chanter Jean Le Dû en breton. Après Beg Vilin (pointe du moulin), remontée vers Kernevez pour un petit goûter.
Comme toute expédition en pays hostile, il y a eu des aventures : Hélène et Marie-Françoise ont été enlevées par des inconnus, mais elles ont réussi à s’évader et à rejoindre sans dommage le gros de la troupe.
.