la symbolique du rouge

Avez-vous remarqué que l’aspect du blog de l’amicale du moulin avait changé ? Nous avons d’abord changé de thème wordpress, pour prendre le même que celui du site stquay.com. Mais il fallait distinguer le moulin. Aussi nous avons opté pour une couleur de fond différente, un rouge sombre, associé à une bordure de contenu rouge vif. Cela donne au site une force vitale et une chaleur qui rappellent le rouge des salles de spectacle, des théâtres et des salles de cinéma. Sans oublier bien sûr, le moulin… rouge.

Marche du lundi 24 Mars 2014

[marche organisée par Guy Morvan, avec une trentaine de marcheurs venus de Grâces]
Départ 14h 15 du tertre du moulin Saint-Michel à Saint-Quay-Portrieux. Traverser la route de Paimpol, prendre à gauche rue du commandant Charcot, passer devant l’école hôtelière, prendre le chemin à droite après le lycée, contourner le parc des Druides, prendre le chemin de Porcuro jusqu’au boulevard du littoral, longer la route sur 500 m avant de prendre à droite vers la pointe du Romeur.
Suivre le GR 34 jusqu’au sémaphore.
Rejoindre le parc de la Duchesse Anne par le Casino et la place de Verdun, traverser la route de Paimpol pour se retrouver au moulin vers 16 heures. Visite du moulin, démonstration de mouture avant de prendre le verre de l’amitié.

Activités 2014

edito

En ce début d’année, après avoir fêté la “Belle-Meunière” 2014, Yvette   Camuzard, nous nous préparons à de nouvelles  activités  avec  le  Moulin  et  l’animation  de  notre  environnement  (fêtes,  visites,  marches,  concerts, conférences…).

Chacun d’entre nous a des gènes d’égoïsme et de générosité. Au Moulin, nous essayons de cultiver l’altruisme et le don de soi : ça n’est pas toujours facile et ça obère parfois notre liberté, mais que de satisfactions de travailler ensemble aux mêmes objectifs et au même but : préserver notre environnement, faire vivre notre petit patrimoine, animer notre ville.

HH

L’agenda des activités 2014 vient d’être mis à jour, vous le trouverez sous l’onglet “Agenda 2014”, au-dessus du bandeau de tête.

L’amicale du moulin vient d’éditer une plaquette, consacrée aux activités prévues en 2014, au bilan des activités de l’année 2013 et aux algues.

DR

Le lavoir de la Bourgade

Ce lavoir, aujourd’hui disparu était situé rue de la Bourgade, non loin de l’entrée du parc de la Duchesse Anne. Il était alimenté par la Berzéoué, un ruisseau qui prend sa source à la Ville Hamon, à Plourhan, et qui alimentait autrefois 7 lavoirs le long de son parcours de 2km. Si vous positionnez votre souris sur l’image, cela interrompt le diaporama.

Le mot du président

Chers amis du Moulin,

En ce début d’année, après avoir fêté la « Belle-Meunière » 2014, Yvette Camuzard, nous nous préparons à de nouvelles activités avec le Moulin et l’animation de notre environnement (fêtes, visites, marches, concerts, conférences…)
Chacun d’entre nous a des gènes d’égoïsme et de générosité. Au Moulin, nous essayons de cultiver l’altruisme et le don de soi : cela n’est pas toujours facile et nous prive d’espace de liberté, mais que de satisfactions de travailler ensemble pour des objectifs et avoir un but commun : préserver notre environnement, faire vivre notre petit patrimoine, animer notre ville. Cela procure de l’estime en nous-mêmes.
La « Belle Meunière » symbolise notre action.
Yvette CAMUZARD travaille, avec d’autres du Moulin, dans l’ombre en toute discrétion et dévouement, sans chercher un intérêt particulier.
Yvette est mise en lumière par notre élection.

Henri Hydrio

Belle meunière : les photos d’Hélène

Conférence sur le Maroc

Compte-rendu, par Martine Barreau, de la conférence d’Henri Hydrio sur le Maroc du Samedi 11 janvier 2014.

Devant quelques 50 personnes, Henri HYDRIO nous a présenté avec toutes ses connaissances et son humour le Sud-Marocain Atlas et anti Atlas. Henri depuis 15 ans emmène des gens pour y découvrir le Maroc, au début JAFFA les guidait avec son 4-4, maintenant il y a deux 4-4. Le point de chute est OUARZAZATE dans un très bel hotel.
L’Anti-Atlas est fragmenté en plusieurs massifs : à l’ouest l’Anti-Atlas de Tafraout, à l’est le jbel Saghro et l’ancien volcan du jbel Siroua culminant à 3305 m. Plus au sud, le Haut Atlas est le plus haut et le plus accidentés des massifs de l’Atlas. Il s’étend de la côte atlantique à la frontière algéro-marocaine. À son extrémité sud-ouest, il plonge de façon relativement abrupte vers la plaine côtière alors que sa bordure septentrionale descend plus doucement vers Marrakech. Le tizi N’Test est un col marocain, dans le Haut Atlas, à l’ouest du Toubkal, sur la route R 203 reliant Marrakech à Taroudant. Le col et ses abords se trouvent entièrement dans la région Marrakech-Tensift-Al Haouz (province d’Al Haouz), car la limite entre cette région et la région Souss-Massa-Drâa ne suit pas la limite de partage des eaux, mais passe plus au sud, à flanc de montagne. La vallée de l’Ourika se trouve au nord du massif. Au sud, le massif est coupé au niveau de Ouarzazate par la vallée du Drâa qui forme des bassins d’eau douce. Visites de l’oasis du Drâa 180 km et gorges de Dades, les gorges de Todra. Visite de Tafraout , c’est là qu’il y a des grosses pierres de granit , un belge en a peint en bleu, rose etc..il y a 10 ans environ. L’erg Chigaga est un des deux grands ergs du Sahara au Maroc, l’autre étant l’Erg Chebbi.Ce massif dunaire situé dans la région du Souss-Massa-Drâa, se trouve à environ 50 km à l’ouest de la commune rurale de M’Hamid , elle-même située à environ 98 km au sud de la ville de Zagora. D’une longueur d’environ 40 km pour 15 km de largeur, cet erg, dont certaines dunes avoisinent une hauteur de 100 m (contre 170 m pour l’erg Chebbi), est le plus vaste et le plus sauvage du Maroc à la frontière algérienne. Du fait de son accès relativement difficile uniquement accessible par 4×4, à dos de chameau ou à pieds, l’erg Chigaga demeure moins fréquenté que l’erg Chebbi, ce qui permet de faire une réelle expérience du désert encore sauvage. Le lac Iriki dans l’Ouest, il est asséché, où l’on peut observer des mirages comme si on était au bord d’un lac. La Kasbah de Télouet, parfois aussi appelée Palais du Glaoui, est une kasbah bâtie entre le XVIII et le XX siécle. Située dans le petit village berbère de Télouet, dans les montagnes du Haut-Atlas à 2 200 m coupe le Maroc en 2.au Maroc, Passage de caravanes obligatoire pour aller à Marrakech
Ksar d’Aït-Ben-Haddou classé à l’UNESCO,
Ensemble de bâtiments de terre entourés de murailles, le ksar est un type d’habitat traditionnel présaharien. Les maisons se regroupent à l’intérieur de ses murs défensifs renforcés par des tours d’angle avec plusieurs kasbah. Aït-Ben-Haddou, situé dans la province de Ouarzazate, est un exemple frappant de l’architecture du Sud marocain.
Le village de JAFFA Tannougalt est passé à la télé (des racines et des ailes). Kazbah du Glaoui Agdz remarquable également.
Si il y a de la richesse, il y a aussi beaucoup de pauvreté.
Merci Henri pour cet excellent exposé.
Prochain départ pour Ouarzazate le 26 janvier jusqu’au 14 février. L’itinéraire varie chaque année pendant le circuit d’une semaine. Nous penserons bien à vous.

Le tablier de Grand’mère

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère?
(texte lu par Marie-Françoise Hydrio à la belle meunière)

Le principal usage du tablier de Grand-Mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :
– Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau .
– Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.
– Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les œufs fêlés qui finissaient dans le fourneau .
– Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des enfants timides.
– Et quand le temps était frais, Grand Mère s’en emmitouflait les bras .
– Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet , agité au dessus du feu de bois.
– C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine .
– Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes ;
après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.
– En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l’arbre.
– Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.
– A l’heure de servir le repas, Grand Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu’ils devaient passer à table .
– Grand’ Mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse. De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.
Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.
En souvenir de nos grands-mères, envoyez cette histoire à ceux qui savent , et à ceux qui pourront apprécier :
“L’histoire du tablier de Grand-Mère”

Belle meunière 2014

2014-01-11 18.01.31R
Intronisation d’Yvette Camuzard (à droite) “belle meunière 2014”, par Marie-Françoise Hydrio, Martine Barreau conserve son tablier et son titre de belle meunière 2013.