Jean Peillet, amoulangeur

Amicale des moulin, fontaines et lavoirs SAINT QUAY PORTRIEUX

M. Jean Peillet est membre d’honneur de « l’amicale des moulins, fontaines et lavoirs »
Jean Peillet, né le 8 juillet 1925 à Reims, il s’est installé à Saint-Quay-Portrieux comme charpentier amoulangeur. Il a restauré de nombreux moulins en Bretagne et en Normandie.
Depuis 38 ans, il est au service de celui de St-Quay « le moulin St-Michel ».
Trois Moulins à vent à Saint Quay-Portrieux: le Malgrétous ou Malgré-Tout, des Fontaines, de St Michel (1875).
Mr PEILLET, charpentier de moulin, possède de nombreux outils de charpenterie, de menuiserie et d’ébénisterie (herminettes, ciseaux à bois, hachette marteau etc…) dont certains inconnus du public.
Il possède également de nombreuses maquettes qui attirent l’attention : moulins, roues à aubes, roues à augets, une panoplie fournie de réalisations magnifiques, une bibliothèque imposante (livres relatifs aux moulins, et autres) les plans détaillés des moulins réhabilités par l’artiste et ils sont nombreux.
Le premier moulin refait, le fut en 1971, et c’est notre Moulin Saint-Michel.
Jean PEILLET a restauré aussi une pagode près de PARIS.
Mr PEILLET qui avait pris la suite de son père a conduit une équipe de quatre ouvriers sur des chantiers de construction et de restauration.
Un site internet ( copyright  Archives Côte d’Armor et Guy PRIGENT ) :
http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/asp/inventaire/st_quay_portrieux/Geoviewer/Data/HTML/IM22005630.html


Lors du pique-nique de la Saint-Michel, le 26 septembre 2010, Jean Peillet, 84 ans, a reçu la médaille de la ville des mains du maire Dominique Blanc. Une récompense méritée pour l’amoulangeur et membre d’honneur de l’Amicale du moulin Saint-Michel. Charpentier de moulin à Saint-Quay-Portrieux, Jean Peillet a restauré de nombreux moulins en Bretagne et en Normandie. C’est grâce à son savoir-faire que le moulin Saint-Michel a pu retrouver ses ailes. Un moulin à vent qui depuis le printemps dernier fabrique à nouveau de la farine. Cela fait près de quarante ans que Jean Peillet attendait cette remise en marche. En lui remettant sa distinction, le maire de Saint-Quay-Portrieux a rendu hommage à tous ceux qui comme M. Peillet dont la passion et l’engagement ont permis la renaissance du Moulin Saint-Michel.

Texte paru sur le blog de la Mairie de Saint QUAY, reproduit avec l’aimable autorisation de Madame QUERE, adjointe en charge de la communication

Jean PEILLET nous a quitté le 20 mai 2012


Remerciements de l’Amicale à l ‘Eglise de Saint Quay   :   Il y a 80 ans, Jean est arrivé à Saint Quay avec ses parents et sa sœur; il avait 6ans. Son père était menuisier charpentier. Jean a pris sa succession dans son métier. Par la rénovation du moulin Saint Michel en 1971, il est devenu un amoulangeur reconnu en France. Cette profession de charpentier des moulins est peu connue et mérite toute notre attention pour la continuité de cet art qui pouvait disparaitre. Il a ainsi rénové une quinzaine de moulins à eau et à vent. Le premier fut Saint Michel, le dernier Craca. Il s’est aussi impliqué par la création de l’Espérance de tennis de table en 1946. Volontairement, je souhaite rester discret car Jean parlait peu mais agissait. Il avait vraiment l’amour de son métier d’amoulangeur. Nous sommes tous au moulin ses élèves et disciples. Il vient de partir tranquillisé car toute une équipe va continuer à faire vivre son œuvre. Aujourd’hui les ailes du Moulin sont en deuil.
Elles sont partantes pour l’accompagner et le suivre près de Saint Michel, notre protecteur.
Texte Henri HYDRIO

La cérémonie religieuse a été célébrée le mardi 22 mai 2012 à 14h30 en l’église de Saint QUAY PORTRIEUX.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *