la fontaine

La légende de la fontaine Saint-Quay
Saint Ké , ermite, débarqua dans une auge de pierre sans aviron ni voiles ni vivres venant de Cambrie (région du sud du Pays de Galles). Parvenu dans l’anse de Kertugal, il est accueilli brutalement par des lavandières qui prennent peur à sa vue. Elles le battent avec des branches de genêts et le laissent pour mort.
Le saint homme pria la Vierge de lui venir en aide.
Elle lui apparut et fit jaillir une source près de lui qui soigna ses blessures. Elle le guida ensuite jusqu’à un buisson de ronces afin qu’il se repose.

Le lendemain, les femmes qui l’avaient battu implorèrent son pardon.
Un petit édifice de granit en forme de pyramide abrite la fontaine. L’eau de cette source est  été considérée comme miraculeuse pour la guérison des blessures
Une première construction fut réalisée en 1580. Tombée en ruines, elle fut  remplacée en 1862 par l’édifice actuel construit avec les propres moyens du recteur de Saint-Quay qui organisa  une loterie pour récolter les fonds!
L’histoire de la naissance de cette fontaine est gravée sur un de ses faces.

Le 25 septembre 2010, à la fête de la Saint-Michel, une place particulière a été réservée à Sant Ké. Une statuette le représentant est désormais abritée à la fontaine Saint-Ké. La figurine réalisée par le céramiste quinocéen Guy Gouret à la demande de l’Amicale du Moulin a été installée à l’issue d’une bénédiction par le père Héry. Au travers de cette cérémonie, l’Amicale du Moulin souhaitait célébrer la restauration de la fontaine emblématique du patrimoine communal, dont l’intérieur vient d’être remis en état par les services techniques municipaux.
Le point d’orgue d’une journée qui a débuté par le traditionnel pique-nique  au  Moulin Saint-Michel. Une cinquantaine de personnes ont participé à ce moment de partage et de convivialité. Pour l’occasion le moulin avait bien sûr déployé ses ailes. Saint-Michel oblige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *