Fête du Moulin Saint Michel 2018

Résumé effectué par Charlotte.

 

Dès potron-minet … enfin presque … une équipe de courageux bénévoles s’activait – telles des abeilles autour de leur ruche – sur le site du Moulin Saint-Michel. Il fallait monter les tentes, mettre les tables et les bancs en place pour recevoir les amoureux du Moulin et curieux venus nombreux.
Les cargaisons de fleurs et plantes de toutes sortes, délicatement mises en valeur ont trouvé preneur et une tombola a fait quelques heureux gagnants.
Grâce à celles et à ceux qui se sont dévoués et avaient fort à faire au moment du coup de feu … le repas fait de délicieuses galettes saucisses et crêpes a remporté un franc succès.
La visite et les informations concernant le moulin étaient très intéressantes. Les visiteurs ont été très nombreux. Les ailes fraîchement changées ont bien tourné. Nous avons appris que les moulins à vent prenaient souvent le relais des moulins à eau, lorsque celle-ci venait à manquer.
C’est, accompagnés des notes de ces si belles musiques bretonnes et Irlandaises anciennes, interprétées par Stéphane Le Luyer à l’accordéon et Georges Breuil au violon, que nous avons quitté la « Fête du Moulin Saint-Michel »,les bras chargés de plantes et ravis de cette belle journée festive dont nous garderons un très bon souvenir.

Merci sincèrement au Président et à son épouse dont la gentillesse n’est plus à décrire et aux membres de l’Amicale tout aussi agréables de nous avoir permis de participer à cette excellente journée.

Cliquez sur les flèches ou les points ci-dessous :

 

Le Moulin a fêté la Saint-Michel

[texte : Denis ; photos : Hélène]
Comme tous les ans, le dernier samedi de septembre, l’amicale du Moulin a célébré la Saint-Michel. Ce samedi 28 septembre, nous étions réunis auprès de notre moulin dont les ailes avaient été mises au vent par la valeureuse équipe de Guy Morvan.
Un vin d’honneur, auquel étaient conviées les personnes arrivées dans la commune au cours de l’année, a été offert par la ville de Saint-Quay-Portrieux, représentée par son maire, Dominique Blanc, qui a rappelé la vitalité de notre amicale. Comme en témoignait la présence de plusieurs personnalités impliquées ou désireuses de s’impliquer dans la vie locale.
Deux porcelets grillés sur place au feu de bois furent servis à plus de cent convives. La bonne chère et le vin aidant, les langues étaient bien déliées à la fin du repas, et l’atmosphère gaie et détendue.
Comme il est de tradition également, Nick Malicka a conclu le banquet en chansons.
En tant que Moko, je n’ai pu m’empêcher de penser au dîner qui clôture chaque album d’Astérix.
Que tous ceux qui ont donné de leur temps pour que cette fête soit une réussite soient ici remerciés.
Pour finir, je citerai cette phrase lue sur le blog de Michel Jounent :
“C’est sympa de voir autour de la célébration de l’ange Michel, celui qui a terrassé le démon, une centaine de Quinocéens passer un bon moment, de les voir échanger des propos pacifiques sur un fond musical d’excellente qualité.”