ROCHEFORT EN TERRE ET SES ENVIRONS

 

 

 

 

Horloge Astronomique de Ploërmel

Horloge Astronomique de Ploërmel

Derrière de l'horloge

Derrière de l’horloge

                                          PLOÊRMEL ET SON HORLOGE

 

 

 

 

 

                                                                                          ROCHEFORT EN TERRE

Arrivée à Rochefort en Terre

Arrivée à Rochefort en Terre

vue de Rochefort en Terre

vue de Rochefort en Terre

L'ancien Château

L’ancien Château

Allée qui mène au nouveau château

Allée qui mène au nouveau château

 

Place du Puit

Place du Puit

 

 

 

 

                                                             

Devant l'église de Rochefort en Terre

Devant l’église de Rochefort en Terre

 

                                                                   

 

 

Rétable de l'église de Rochefort en Terre

Rétable de l’église de Rochefort en Terre

 

 

couleur de ce superbe vitrail

couleur de ce superbe vitrail

Coeur de l église

Coeur de l église

le groupe devant le nouveau château restauré parAlfred KLOS

le groupe devant le nouveau château restauré parAlfred KLOS

 

 

 

 

 

 

ARRIVÉE A QUESTEMBERT

Halle de Questembert construite en 1552 et restaurée en 1675

Halle de Questembert construite en 1552 et restaurée en 1675

 

 

 

 

Chercher l'écusson

Chercher l’écusson

 

 

 

 

 

 

     UNE BELLE FIN DE PROMENADE, LA VRAIE CROIX

Alcove de la chapelle de la Vraie Croix

Alcove de la chapelle de la Vraie Croix

 

Croix reliquaire du 15ème siècle en bronze doré

Croix reliquaire du 15ème siècle en bronze doré

 

 

 

WP_20170424_035

 

Coeur de l'église

Coeur de l’église

WP_20170424_047

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie en Sud Bretagne par Maryse Thiry

 

DSC04898Un petit aperçu de notre journée en Sud Bretagne pour celles et ceux qui n’ont malheureusement pu venir.
Nous sommes partis gaiement dans une ambiance très conviviale, en car jusque Ploërmel, pays de Brocéliande, où nous nous sommes arrêtés pour faire un petit tour dans la ville et surtout voir la célèbre horloge astronomique, classée comme objet au titre des monuments historiques, construite de 1850 à 1855 par le frère Bernardin dans les ateliers de la forge .DSC04895-1

 

le groupe devant le nouveau château restauré parAlfred KLOS

le groupe devant le nouveau château restauré parAlfred KLOS

Nous avons repris notre route vers Rochefort en terre, commune fleurie, de 800 habitants et faisant partie des plus beaux villages de France, où nous avons pu visiter les ruines de l’ancien château qui datait du treizième siècle. Après sa démolition pendant la guerre, un nouveau château a été reconstruit par Alfred Klos mais nous n’avons vu que les extérieurs.DSC04920

Puis nous avons parcouru les rues jusque l’église Notre- Dame-de-la-Tronchaye du XIIè siècle avec son rétable classé monument historique et érigée en collégiale par le maréchal Jean De Rieux en 1498DSC04935-1.

Restauration à l’Auberge Limerzelaise à Limerzel, petit moment convivial avec très bon repas.
En route  vers Questembert, 7800 habitants (en breton Kistreberzh qui aurait pour origine « kisten berh », qui signifie ( » pays des châtaignes ») nous y avons visité les Halles toutes en chêne et chataigniers construites en 1552 et qui furent restaurées en 1675 par Maître Estienne Charpentier.DSC04968

Elles sont toujours utilisées pour les marchés, les animations, les concerts, les salons.

Nous sommes repartis vers la « Vraie Croix », commune ayant une chapelle avec autel en bois scultpé datant du 19 ème siècle avec une croix reliquaire du 15 ème siècle en bronze doré.WP_20170424_037

Fin de notre périple, retour vers Saint- Quay- Portrieux sur nos petites routes bretonnes, vers 19h. Nous garderons un très bon souvenir de cette journée.
Merci Henri et Marie-Françoise.

Excursion et visites dans la région de Morlaix

Le lundi 9 mai sous la houlette de notre Président, nous sommes une quarantaine de personnes à partir en direction la région de Morlaix. Nous commençons notre périple  par la visite des enclos paroissiaux, le premier est St Thégonnec édifié du 16e au 18 siècles, il est le plus important des enclos de ce secteur et consitue un incontournable. L’arc de triomphe date de 1587 et le calvaire de 1610 ( un des derniers calvaires monumentaux construits en bretagne), l’ossuaire  abrite une magnifique scène ( mise au tombeau ) de dix personnages grandeur nature en bois polychrome.IMG_0167
a51884eb9e0f04181d70a0da22448ad9Nous continuons nos visites par l’enclos de Guimiliau, construit autour de l’église de Saint-Miliau. Cet ensemble construit au 16è et 17 siècles comprend outre l’église et son clocher tour, une chapelle funéraire, un calvaire et une porte triomphale.

Enfin le dernier enclos est celui de Lampol avec à l’intérieur de l’église sa poutre de gloire datée du 17 siècle, elle sépare la nef du choeur et porte une crucifixion.IMG_0181

Après nous être imprégnés de toutes ces merveilles, nous pensons à déjeuner et pour cela nous nous rendons dans un cadre bucolique  » le relais Saint Jacques », pose bien méritée.
L’après midi, nous repartons pour la visite d’un moulin à eau et d’un moulin à tan le dernier en France sous la conduite de Benoit Huot, Président des moulins du finistère. Le moulin à tan est un bâtiment ou l’on broie l’écorce de chêne qui sert au tannage des peaux.

7597fbcfce971e90e938e3a55fea2d35IMG_0165

Visite très instructive avec  la présence des propriétaires qui nous ont expliqué le fonctionnement de ces moulins.

Pour finir, nous nous rendons à Morlaix ou avec la présence d’une guide nous pouvons admirer le viaduc, un rempart et les maisons à Pondalez; ce type de maisons en pan de bois construites dès le 17e siècle, ne se rencontre dans aucune autre ville de bretagne, on peut l’appeler soit à lanterne soit à pondalez. Elles se composent d’un grand rectangle divisé en trois parties: un corps de bâtiment sur rue avec une façade en encorbellement, une autre sur la cour et entre les deux un espace composé d’un escalier couvert.

IMG_0184IMG_0178

L’heure de nous séparer est arrivée et chacun reprend sa route après une journée très appréciée de tous.
Merci à Henri, à nos guides et à Benoit Huot qui nous ont permis de découvrir toutes ces merveilles.

Voyage au Pays Bas par Dominique Choplin

HOLLANDE 2016 381Samedi 16 mars, à 6 heures du matin, trentre adhérents de l’association du Moulin Saint Michel et quelques autres castomricains ont mis le cap sur les Pays-Bas, le pays des tulipes.

Jour 1 :

Nous avons suivi la route de Dinan, Dol, ( nous avons aperçu le Mont Saint MIchel ), Caen; très bon déjeuner à Saint Gratien-des-Bois, près de Deauville.

Nous avons poursuivi notre route en traversant le Pont de Normandie. Nous avons longé la Côte d’Opal; nous avons pu apercevoir les côtes anglaises au Cap Gris Nez, entre Boulogne et Calais.
Nous avons enfin rejoint notre hôtel près de Dunkerque.
Ciel gris et pluie jusqu’à Boulogne puis soleil qui ne nous quittera plus jusqu’au retour.

Jour 2 :

Départ matinal vers la Belgique, en direction de Bruges. Visite guidée de cette très jolie ville, sous le soleil, avec des guides très sympathiques. Bruges est appelée Venise du Nord car elle possède de nombreux canaux qui encerclent ou traversent la ville. Sur les bords du centre ville se trouvent encore des restes de forteresse. Nous avons découvert son béguinage, ses canaux, l’hôpital Saint Jean, la place du Markt, la place du Burg, le Beffroi, la Basilique du Saint Sang, la Cathédrale….HOLLANDE 2016 319Après un bon déjeuner dans cette ville, nous avons fait route vers les Pays-Bas. Nous avons accueilli notre guide quelques kilomètres après la frontière, puis nous sommes partis vers Kinderdijk, village typique dans un authentique paysage de polder, avec ses dix- neuf moulins à vent qui ont servi dès le dix-huitième siècle à assécher les terres. Ils ont été remplacés au dix-neuvième et au vingt siècle par des stations de pompage. Parmi ces moulins, huit ont un tronc conique en briques avec une calotte tournante en chaume, orientable de l’extérieur, et une roue à aubes intérieure; huit autres sont octogonaux, en bois, également avec une calotte tournante. Un seul est un moulin à pivot, surélevé sur une base en maçonnerie. Nous avons pu voir aussi des bassins collecteurs hauts et bas. L’alignement des moulins de Kinderdijk a été inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco en 1997.

Après cette visite très intéressante, nous avons rejoint notre hôtel à Zandvoort, en bord de mer, dans la région d’Amsterdam.
HOLLANDE 2016 135Quelques mots sur les Pays-Bas :

Le royaume des Pays- Bas est un pays frontalier avec la Belgique au sud et l’Allemagne à l’est.

Il compte près de dix- sept millions d’habitants.

Monarchie constitutionnelle, il est administré en douze provinces.

La capitale est Amstersam, bien que le gouvernement et le parlement soient à La Haye.

Un quart du territoire est situé sous le niveau de la mer du Nord qui le baigne au nord et à l’ouest. Les terres littorales sont pour  la plupart protégées par des digues.
HOLLANDE 2016 530Jour 3 :

Départ matinal pour les halles aux fleurs  d’Aalmeer, le plus grand marché aux fleurs du monde situé dans la province de la Hollande-Septentrionale, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest d Amsterdam. Des fleurs du monde entier y sont vendues quotidiennement; c’est le pôle majeur du commerce mondiale des fleurs.HOLLANDE 2016 256

Départ ensuite pour Rotterdam, ville portuaire située en Hollande-Méridionale. Visite en car essentiellement. Rotterdam est la deuxième ville des    Pays -Bas  après Amsterdam. Son activité est principalement maritime. Son port est le plus grand d’Europe et l’un des plus importants au monde.
Le centre-ville fut totalement détruit pendant la seconde guerre mondiale. La ville fut reconstruite, ce qui explique sa modernité et celle de son port. Nous avons pu découvrir son architecture impressionnante, son marché couvert Marktal, ses maisons cubes, sa tour Euromast, son pont Erasmus….

Déjeuner à Lisse, toujours en Hollande-Méridionnale, puis dans cette même région, visite du parc florale de Keukenhof de 32 ha, avec ses sept millions de tulipes, narcisses et jacinthes. Ce parc fut créé au quinzième siècle, puis transformé en 1949 pour accueillir des expositions de fleurs à bulbes.
Des pavillons présentent également des expositions d’autres fleurs ( roses, orchidées…). Un moulin à vent datant de 1892 fut installé en 1957. Il permet d’avoir un point de vue  sur les champs de tulipes et de jacinthes qui sont aux alentours.
Retour à l’hôtel en fin de journée.HOLLANDE 2016 519Jours 4

Départ matinale vers Giethoorn, village de la province de l’Overijssel, surnommé Venise des Pays-Bas. Giethoorn est un village lacustre dans une région de tourbières marécageuses. Il est à cheval sur le canal Dorpsgracht; il est inaccessible en voiture; il est parcouru par de nombreux canaux.

Nous l’avons visité en bateau et avons pu découvrir ses fermes avec, pour certaines, des toits bombés en chaume appelés toit en dos de chameau, ses chaumières et autres habitations.

Déjeuner dans un restaurant près de ce village, puis départ vers la Grande Digue, l’Afsluitdijk, longue de 32 km, qui relie la province de la Frise à celle de Hollande-Septentrionale. Elle fut construite en 1927 et 1933 pour protéger une grande partie de la côte hollandaise de la mer. C’est en réalité un barrage. Cette digue sert à fermer le Zuiderzee afin de le transformer en une étendue d’eau douce appelée désormais Ijsselmeer. Aux deux extrémités de la digue, des systèmes d’écluses permettent le passage des bateaux. Des vannes aident également à décharger vers la mer de Wadden le surplus d’eau du lac apporté par les rivières et celle pompées dans les polders.
Nous terminons cette belle journée ensoleillée par les visites de Volendam, petite localité portuaire au nord d’Amsterdam et de la presqu’île de Marken situé sur le Markermeer, lac séparé du lac Ijsselmeer par une digue, le Markenwaarddijk. Marken est un village pittoresque qui fut séparé du continent lors d’une tempête au treizième siècle. Jadis, l’île subissait de nombreuses inondations. Cest pour cette raison que les maisons furent construites  sur pilotis.

Une digue,  construite en 1957, a permis de relier la ville au continent.

Jour 5

Notre cinquième jour fut consacré, à la visite d’Amsterdam, capitale du royaume des Pays-Bas et ville la plus peuplée de ce pays. Elle est située en province de Hollande-Septentrionale.

Un tour panoramique en car, puis une promenade en bateau sur les canaux nous ont permis de découvrir cette ville et son port.
Le nom de cette commune vient d’un ancien nom néerlandais Amstelredamme : digue ( dam ) sur l’Amstel.
Amsterdam est construite sur les rives de l’ lj et de l’Amstel, sur un grand nombre d’îlots de sable reliés par plus de mille ponts. Le quartier de Wallen qui est la partie la plus ancienne de la ville s’est développée autour d’un réseau concentrique de canaux semi-circulaires reliés par des canaux perpendiculaires, formant ainsi une toile d’araignée.
Après les visites en car et en bateau et un excellent déjeuner, certains ont choisi de visiter un musée, d’autres de parcourir à pied quelques rues de cette ville.
HOLLANDE 2016 416 Capitale culturelle du pays, le Rijksmuseum, le Stedelijk Museum et le musé Van Gogh sont parmi les musées les plus visités au monde.

La promenade à pied a permis de découvrir son béguinage, le quartier de l’université, la tour Munttoren…
Nous avons tous admiré les très jolies façades colorées des maisons, toutes différentes et nous avons tous été très impressionnés par les milliers de vélos qui circulent ou stationnent dans la cité.

HOLLANDE 2016 465

 

Jour 6

Nous quittons définitivement notre hôtel des Pays- Bas et commençons notre voyage de retour.
Arrêt à La Haye qui est le siège du gouvernement des Pays- Bas et le lieu d’un grand nombre d’institutions. Elle est située dans la province de la Hollande-Mériodionale. C’est la troisième ville des Pays-Bas, en nombre d’habitants, après Amsterdam et Rotterdam.

HOLLANDE 2016 530

Nous avons pu photographier le Binnenhof, centre décisionnel législatif et exécutif du pays et le Palais de la Paix, siège de la Cour permanente d’arbitrage et Cour internationale de justice des Nations Unies.
Nous reprenons la route et nouvel arrêt à Scheveningen, station balnéaire très fréquentée.
Après un bon déjeuner dans cette ville, retour vers la frontière en passant par Zeebrugge et Oostende.

Nous retrouvons notre hôtel près de Dunkerque.

Jour 7

Jour du retour vers la Bretagne; nous avons laissé le soleil aux Pays-Bas.
Notre voyage de retour s’effectue tranquillement. Arrêt à Bergues, ville typique du Nord avec son Beffroy, puis au Touquet.
Déjeuner à Saint-Gacien-des-Bois.
Petit arrêt à Avranches, puis dîner à Dinan.

Ce fut un voyage très  agréable, sous le soleil, dans une atmosphère très conviviale.
Tout le groupe en gardera un excellent souvenir.
Un grand merci à notre très sympathique chauffeur, à notre guide très chaleureuse et efficace, aux Pays-Bas, qui nous a fait apprécier et aimer son pays et un très grand merci à Henri qui a eu l’idée de ce voyage et qui l’a préparé.HOLLANDE 2016 211

 

 

Sortie à Concarneau par Dominique Choplin

IMG_1968IMG_1960IMG_1961IMG_1951Vendredi 4 septembre à 7h30 du matin, 44 bretons ont mis le cap sur Concarneau ( finistère sud).
Voyage agréable et paisible en car sous un ciel un peu gris mais sans pluie.
Arrivée à Concarneau vers 10h. Découverte d’une ville très joliment fleurie, nous observons une belle harmonie de couleurs. Notre première visite a été celle des remparts de la ville close. Celle-ci est un îlot rocheux, autour duquel fut construite la ville de Concarneau.
La ville Close était entre le 12 ème et 14 ème siècle; la quatrième place forte de Bretagne. Elle fut l’enjeu de nombreux combats entre les Français et les Anglais. C’est en 1373 que après trentre  années d’occupation anglaise, le connétable Du Guesclin reprit la ville pour le compte du roi de France. Vers 1680 Vauban ordonne des travaux pour en améliorer le système de défense.
Conarneau a été un grand port de pêche de la sardine, que l’on pressait et conservait dans des fûts de sel, l’huile était ensuite utilisée en tannerie.
Aux chaloupes pêchant la sardine, au 19 ème siècle vinrent s’ajouter des thoniers

A partir de 1850, les premières conserveries remplacèrent progressivement les presses à sardines, elles étaient spécialisées dans la sardine et le thon. Elles permettront une élévation du niveau de vie de la population des campagnes alentours.
Il y eut 62 conserveries à Concarneau.

A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, Concarneau connut de nombreux conflits sociaux dus à la raréfaction de la sardine. Création en 1905 par le maire de la ville de la Fête des filets bleus pour soulager la misère de la population touchée par la crise de la sardine. Cette fête a lieu encore aujourd’hui et attire tous les ans au mois d’août, de nombreux festivaliers.
La station biologique de Concarneau, fondée en 1858 par Victot Coste, est la plus ancienne station marine du monde.

Après la première guerre mondiale se développe la pêche au chalut. Concarneau a été 1962 le troisième grand port chalutier de france. Aujourd’hui Concarneau est surtout un port de pêche chalutiers, industriels et artisans, chalutiers de pêche côtière, bolincheurs et thoniers pêchant le thon tropical dans l’Océan Atlantique ou Océan Indien, Concarneau est le premier port thonier européen pour le thon tropical.

La construction navale, la réparation navale et aussi le tourisme représentent aujourd’ui des activités importantes (port de plaisance, point de départ pour l’archipel des iles Glénan).
Notre deuxième visite fût pour la plus ancienne conserverie artisanale te familiale, la conserverie Courtin

Après quelques explications concernant les modes opératoires de la conserverie, nous avons pu goûter d’excellents taosts (thon, sardine.. ) et déguster une très bonne soupe de poissons.
Après un très bon repas à l’hotel de l’Océan, nous avons embarqué à bord d’une vedette pour découvrir par la mer en contournant la ville close les remparts de celle-ci les infrastructures des constructions navales et quelques grands navires, chalutiers, bolincheurs et cette magnifique baie.

Ce petit voyage dans le Finistère sous un ciel clément, a été très agréable et a donné à tous l’envie de revenir à Concarneau. l’ambiance a té très conviviale  et l’humeur du groupe très joyeuse.
Un grand merci à nos GO ( gentils organisateurs).