Les Jeudis de l’été au Moulin

Dès 14 H30, de nombreux amoureux du patrimoine attendaient pour visiter et admirer notre célèbre Moulin Saint-Michel.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Cliquez pour agrandir les photos
Après la préparation : mise en sécurité,   réglage de la voilure et orientation des ailes, celles-ci se sont mises à tourner  avec grâce pour l’admiration des petits et des grands. Puis visite complète intérieure commentée historiquement et techniquement.

Les petits sont repartis après avoir mis les mains dans la farine et reçu ” leur diplôme d’apprenti meunier “

Merci à nos bénévoles.

Pour ce 2ème jeudi, nous avons reçu 166 visiteurs…

Venez nombreux pour les prochains jeudis : 25 Juillet et 8-15- 22 Août de 14H à 17H30.

Vidéo réalisée par Odile DELAUNE

Toilettage du Lavoir de La Berzeoué

Après

Avant

Cliquez pour agrandir les photos

En ces beaux jours de Juillet, le Lavoir de La Berzeoué a fait “peau neuve”.

Un de nos bénévoles très passionné de ce beau petit patrimoine a entrepris de remettre en valeur progressivement les lavoirs de Saint-Quay-Portrieux et prochainement de refaire leur histoire….

Un grand merci à notre courageux bénévole.

 

 

Le Moulin Saint-Michel, poème de Michel TUBAUD

 

 

Le Moulin Saint Michel

Souviens-toi, il y a des années,
en 1830, ce moulin fût édifié
En 1875, de belle manière a été reconstruit,
durant quinze encore s’est étourdit.
 
La queue du moulin est manœuvrée,
pour faire pivoter la toiture et l’orienter.
Souhaitant profiter pleinement du vent,
l’armature va tourner allègrement.
 
Les ailes, toutes voiles dehors,
tournaient encore et encore.
On y mettait alors le grain,
de pleines charrettes, d’un bel écrin.
 
Sous le poids de la meule
les céréales écrasées, ils veulent.
De cette farine ainsi obtenue,
on en fera du pain, le bien venu.
 
Ce beau moulin à vent,
nous donne des airs d’antan.
Aujourd’hui étant au repos,
sur son promontoire, fait le beau.
 
Il domine SAINT-QUAY-PORTRIEUX,
la mer devant ses yeux.
Magnifique et d’une prestance,
sur son monticule en surveillance.
 
Bordé de quelques sapins,
avec force, va lutter contre l’embrun.
Ce lieu dégageant de la quiétude,
à ses pieds m’assoupi d’habitude.
 
Il semble arrêté et statique,
mais redonne vie, que c’est magique.
Ces quelques mots écrits près de mon moulin,
vous les offrent, clin d’œil au Mont Palatin.
  
Poème de Michel TUBAUD

Fête du Moulin Saint-Michel 2019

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Ce samedi 15 Juin dès 9 Heures, nos “dévoués bénévoles” ont mis en place “La fête de notre Moulin”.

Dès midi, ouverture de la petite restauration : galettes et crêpes garnies et du bar.

 

 

 

 

 

 

Nos excellents musiciens : Georges BREUIL et Stéphane LE LUYER ont créé une ambiance très chaleureuse.

Malgré le temps maussade et quelques averses, les ailes du moulin ont charmé les nombreux visiteurs. A un moment, il a même fallu les ralentir…

 

 

 

 

Nous avons eu aussi des visiteurs étrangers : de Los Angeles USA, des Hollandais, des irlandais, des Allemands.

Comme toujours nos visiteurs sont repartis enchantés de ce qu’ils ont découvert et appris sur notre beau patrimoine.  

Le sculpteur sur pierre Yann CHANCEREL de Pléhedel nous a présenté sur son stand quelques unes de ses réalisations et a fait une démonstration de sculpture, nous le remercions vivement.

Cliquez sur les flèches ou les chiffres pour visionner toutes les photos

 

En passant par la baie de Launay “mal nommé” (entre Paimpol et L’Arcouest) ce 4 mai 2019.

Commentaire réalisé par Martine RUDEAULT

Cliquez sur les photos pour les agrandir 

Ce matin, au départ de St Ké, notre ciel breton s’était teinté de toutes les nuances de gris et la pluie nous accueillait à la baie, mais à cœur vaillant, rien d’impossible, aussi nous partîmes vers 10 H, sous la houlette d’Henri et Marie-Françoise, pour notre balade le long de la mer.

Le GR nous conduit à la pointe de la Trinité (d’où nous apercevons l’Arcouest et « la maison de la Pointe » (Liliane Bettencourt), au village de Pors Even et enfin à la superbe chapelle de PERROS HAMON où nous attend Mme Lepage, 91 ans, qui nous apprendra que cette visite commentée avec ferveur, sera sa dernière.

Celle-ci fut construite en 1198 par le comte Alain d’Avaugour et elle fut occupée par les moines prémontrés jusqu’à la Révolution. Cette chapelle fut agrandie et remaniée vers 1770 à partir des pierres de la 3ème chapelle de la Trinité pour acquérir l’aspect qu’elle présente aujourd’hui, avec sa voûte et son porche latéral qui abrite les derniers “mémoires” authentiques, (plaques érigées par les familles en mémoire de leurs morts disparus en mer)

Sur la très belle statue de la vierge sont sculptées des nattes (statue du 16 ème siècle)

Etant classée par les Beaux-Arts, l’autel de style florentin, est doré à l’or fin

Le retable du maître-autel date de la fin du 17ème siècle. Le vitrail qui commémore le sauvetage des 36 marins du « Ville du Havre » est de la première moitié du siècle dernier.

De 1852 à 1935, la pêche à la morue a fait payer un très lourd tribut à la population locale (2000 marins et 120 goélettes) mais parallèlement a entrainé un essor commercial très important. Elle fut appelée « la chapelle des naufragés » par Pierre Loti en 1884 et « la croix éloignée » devient « la croix des veuves »

Mme Lepage nous apprend, également, que Liliane Bettencourt a apporté sa contribution financière au village et aux travaux de la chapelle (1985) et que Pierre Loti fut l’instigateur des pensions données aux veuves de marins.

Lorsque nous repartons, pique-niquer à la réserve Lapicque, le soleil tente de percer les nuages ! c’est bon signe…

Nous nous installons, à l’abri, dans la maison » Notéric « construite en 1904 par le papa de Paule (Augustin Lapicque, chacun avait apporté qui son sandwich, qui sa salade ; certaines nous ont même apporté des desserts !

Il faut savoir que Paule (1909-2001) était sensibilisée à la suite de son père à la protection des milieux naturels et persuadée du bien fondé d’un retour d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Cet ensemble bâti et les 11 hectares de milieux naturels constituent la propriété, que Paule Lapicque lèguera en 2001 à l’association « Bretagne Vivante » et qui a pris le nom de « réserve Paule Lapicque ». Les dispositions de cette donation, acceptée en 2004, encadrent le projet de valorisation du site, à savoir : protection, étude des milieux constituant la réserve et éducation à l’environnement. Les bâtiments permettent l’accueil des publics. La section ‘Trégor-Goëlo’ ‘Bretagne Vivante’ gère le projet avec une équipe bénévole de scientifiques (naturalistes, biologistes, géographes) et d’animateurs-nature.

Le soleil est revenu ! En attendant Guy Chazelle pour son récital de piano, nous admirons ce paysage d’une rare beauté avec ses points de vue sur la baie, l’Ile St Riom et ses îlots. Et nous visitons le jardin potager :  plantes aromatiques, belles salades, pieds d’artichauts, pommes de terre, échalotes, consoude ; il y a même une mini mare avec des petits tritons.

Cliquez sur ce lien ci-dessous pour écouter un extrait du concert :

https://drive.google.com/file/d/1zExPzTg7nqq_9RRi44Md4gZF-MB7RwWA/view?usp=sharing

Le récital de piano fut un régal pour nos oreilles : il a interprété Mozart, Fauré, Debussy et Schubert avec un talent remarquable ; il a su nous emporter tantôt vers la mélancolie, la joie et le rêve. Merci à lui pour ces moments intenses qui ont été suivis par un petit goûter fort sympathique.

Nous sommes partis de nouveau avec Henri, pour une marche vers Sorbonne-Plage, endroit ainsi appelé, car plusieurs de ces personnalités étaient professeurs à la Sorbonne.

Sur la façade de cette pointe donnant sur l’anse, se trouvent un certain nombre de maisons appartenant (ou ayant appartenu) à des scientifiques ou intellectuels français qui s’y installèrent à partir du début du XXe siècle, tels que Louis Lapicque (pionner de la neurologie), Charles Seignobos, Jean Perrin, Marie Curie, Irène Joliot-Curie, Jean Zay, Victor Auger, Pierre Auger ou Georges Pagès.

Henri connait l’histoire de chacune de ces maisons

Nous nous quitterons sous un grand soleil devant cette magnifique baie et sa mer bleu turquoise.

 

 

Cliquez sur les flèches  pour voir toutes les photos.

A bientôt Henri et Marie-Françoise et merci pour tout.

Visite Conseil Départemental des Côtes D’Armor et D’EUROP’ARMOR

Visite du Conseil départemental organisée et commentée par Thierry SIMELIERE vice-président qui nous a expliqué le fonctionnement, l’utilité de cette institution .

Ensuite nous avons été reçu à Europ’Armor qui nous ont expliqué comment vivre une expérience à l’étranger pour nos jeunes.

Cette après-midi a été pour nous très intéressante , instructive et surtout conviviale.

Nous remercions tous les organisateurs.

Un clic sur les photos pour les agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée-Découverte du “LUNDI”

 

 

Clin d’oeil sur les randonnées-découvertes du “Lundi”, sous la houlette de Marie-Françoise.

Depuis la reprise de Septembre nous avons déjà bien battu la campagne et les bords de mer.

A chaque sortie, ces nouvelles découvertes se sont déroulées dans la bonne humeur et la convivialité.

Ces randonnées nous permettent de délaisser les grandes routes au profit des sentiers.

La marche nous apporte l’activité sportive la plus naturelle et la plus simple à pratiquer.

Venez nombreux vous joindre à nous pour les prochaines sorties.

Rendez-vous tous les lundis à 14 Heures Place de Verdun à Saint-Quay.

Photographe : Odile DELAUNE

Visite de Fort La Latte, Randonnée sur le GR34 jusqu’au Cap Fréhel, Géologie.

Commentaire de Charlotte

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Après un week-end de tempête, le ciel s’est montré clément pour notre sortie géologique du lundi 8 octobre.

Le Colonel, remplaçant au pied levé M. Guillaume (hélas souffrant, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement) a évoqué les différentes roches que l’on peut trouver en Bretagne, dont la plus dure, une roche noire issue d’un magma, la diorite, à ne pas confondre avec le gabbro.

Sur le chemin qui nous mena au « Fort La Latte », nous avons pu admirer un étonnant menhir baptisé « doigt de Gargantua ».  

Impressionnant ce château fort moyenâgeux et défensif. Une fois passé le pont-levis, sous la herse, nous arrivons dans la fort jolie cour de ce château bâti entre le XIII et XVI siècle par une très ancienne famille bretonne, les Goyon.

En 1597, un délégué du Duc de Mercoeur nommé Saint-Laurent, l’assiégea et l’assaillit. Le château fut démantelé, pillé, ravagé, incendié. Seul le donjon résista.

C’est à un château en ruine que s’intéressa le sieur Garengeau, chargé de fortifier la Côte pour la défense de Saint-Malo. Le château fut transformé en conséquence avec l’accord des Matignon entre 1690 et 1715. On lui doit en grande partie l’aspect que nous lui connaissons.

Puis Il fut question du redoutable four à rougir les boulets, de mâchicoulis, d’oubliettes, de latrines, d’arbalètes, de couleuvrines (petits canons transportables), d’armes d’hast (armes pourvues d’un long manche comme une lance) sans oublier un joli petit jardin médiéval.

Le site servit à différents tournages de films dont « Les Vikings »

Au cours du XIXème siècle, il fut peu à peu abandonné.  La Famille Joüon des Longrais en fit l’acquisition, le restaura en 1931 et l’ouvrit aux visites.

Après cette fort intéressante visite, le déjeuner fut animé, joyeux, à l’ombre des grands pins. Yves poussa la chansonnette reprise en cœur par nous tous.

 

C’est en traversant la lande de bruyères, que nous atteignîmes le Cap Fréhel aux falaises de schiste et de grès rose, face à l’immensité de la mer aux tons bleu vert ce jour là, sa superbe vue sur le Fort La Latte, et toujours sous un grand ciel bleu.

Le musée de la géologie spécialement ouvert à la demande préalable du Président fut également très instructif.

Un grand merci à Henri et Marie-Françoise pour cette inoubliable journée.

Cliquez sur les points ou les flèches pour visionner toutes les photos.

Fête de la Saint-Michel au Moulin

Fête de la Saint-Michel

Samedi 29 septembre 2018

à partir de 12 Heures

Ambiance Festive

Apportez votre pique-nique

Visite du Moulin toutes voiles au vent, mouture

 

Moulin à vent

                    Raison de cette célébration  :

    Le Moulin a été édifié en 1830, en lieu et place de la Chapelle Saint-Michel

                   d’où son nom : ” Moulin Saint-Michel

                   Qui était ” l’Archange Saint-Michel ” ?

                                              Pour connaitre son histoire cliquez sur le lien suivant :

                                http://www.c-d-t.org/wa_files/7_20sanctuaires-a-SaintMichel.pdf